Archives de catégorie : Critiques

Rena Tzolakis, lithographe par Francette ADAM

Rena Tzolakis est née en Crète, à Heraklion. Elle grandit sur la terre de ses ancêtres et dans l’âme profondément crétoise de l’enfant de naguère, se forme une vision du monde que l’adolescente brûlera plus tard d’exprimer. Il faudra peindre. … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Commentaires fermés sur Rena Tzolakis, lithographe par Francette ADAM

Gravité humaine par Gérard Xuriguera

Gérard XURIGUERA Si Rena Tzolakis travaille sur les apparences, elle ne les convoque que pour en rendre la quintessence, la fibre secrète, les atours cachés, estompant leurs configurations dans les filets d’une trame mouvante, tissant un voile de brume savamment … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Commentaires fermés sur Gravité humaine par Gérard Xuriguera

Double plaisir par Gilbert Lascault

Double plaisir Il vous faut effectuer un double travail et vous éprouverez un double plaisir. Lentement, vous lirez les textes de la Grèce antique et, en même temps, avec une attention rigoureuse, vous regarderez les aquarelles, les lithographies, les gravures … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Commentaires fermés sur Double plaisir par Gilbert Lascault

L’incomparable poésie par Georges Dayez

L’incomparable poésie Les œuvres ici présentées, lithographies et aquatintes, témoignent, mieux qu’un écrit, du talent de Rena Tzolakis. Des mots ne peuvent ajouter à l’incomparable poésie qui en émane. Mais voici ce qui fait leur prix et leur confère une … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Laisser un commentaire

Un voile flotte, agité par les vents par Gilbert Lascault

Un voile flotte, agité par les vents Ce que tu vois sur terre, rapporte-le ; ce que tu entends, confie-le moi; je ferai tout entrer dans l’atelier secret de mes entrailles, lentement, avec le rire et le jeu, avec la caresse … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Laisser un commentaire

…très attentivement vôtre par Jean-Luc Mercié

…très attentivement vôtre Non, chère Rena, je ne vous en écrirai pas. La préface est le genre faux par excellence. Tantôt on cherche à décrire et on aboutir à  la redondance ; tantôt on essaie de restituer une émotion et on … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Laisser un commentaire

Mille façons d’être Grec par Adam Saulnier

 Mille façons d’être Grec Les grands coloristes savent faire de la couleur avec un habit noir, une cravate blanche et un fond gris. Charles Baudelaire : « Salon de 1846 »  Les dessins à la mine de plomb de Rena Tzolakis défilent sous … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Laisser un commentaire

L’Enchantement du visible par Henri Raynal

Rena Tzolakis ou l’Enchantement du visible L’étendue, paysagée (elle l’est clairement ou non) est relevée, redressée. S’exposant de façon plus explicite, ainsi, au regard. Rena Tzolakis acquiesce à la signification que je donne à ma remarque :  « elle se présente à … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Laisser un commentaire

Human gravity par Gérard Xuriguera

If Rena Tzolakis works on appearances, she invokes them only to reveal their quintessence, their secret fibre, their hidden finery, blurring the configurations in the net of a shifting woof, weaving an expertly-distilled veil of mist which is idicative of … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Laisser un commentaire

Words from the Odyssey…

BrinG back to me what you see on earth : confide in me what you hear : I shall receive everythinG into the secret workinGs of my entrails, slowly, with lauGhter and play, with slow cherishininG, stone, water, flames and earth will … Continuer la lecture

Publié dans Critiques | Marqué avec | Laisser un commentaire