Alcée

Sous l’énorme ouragan
nous sommes ballottés
L’eau gagne de la cale
au pied même du mât.
La voile, du haut jusqu’en bas,
En grands lambeaux,
pend, déchirée.

(Alcée, vers 640 av. J. C.)

 

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.